La canneberge

Avec son goût acidulé et sucré, la canneberge est un incontournable qu'elle soit entière, en jus ou en sauces. Sous toutes ses formes, elle agrémente tous les repas, les collations et les boissons d'une main de maitre. Laissez-vous charmer par ces produits bien de chez nous.

Inspirations : des possibilités infinies

Une poignée de canneberges séchées fait une excellente collation, mais pourquoi ne pas les mélanger à des céréales le matin ou les ajouter à un mélange de noix ? La sauce aux canneberges est un incontournable pour accompagner la dinde du temps des Fêtes et le jus de canneberge est depuis toujours, prisé par les barmans. Toutefois, la polyvalence de la canneberge ne s’arrête pas là. Sa réputation a fait beaucoup de chemin depuis que les gourmets à travers le monde ont découvert son goût unique. Laissez-vous inspirer...

  • Donnez un savoureux goût acidulé au yogourt, à la crème glacée, aux fromages artisanaux et bien plus encore grâce aux délicieuses canneberges séchées et sucrées.
  • Des marinades aux sauces en passant par les confitures et les assaisonnements, les canneberges ajouteront une touche vive et acidulée à vos plats.
  • Sucrez vos biscuits, muffins et gâteaux sainement et naturellement avec des canneberges tendres et dodues. Ajoutez une saveur acidulée aux friandises et chocolats.
  • Ajoutez une belle couleur rouge rouge cramoisi et un goût délicieux et original aux thés, aux alcools, aux cocktails et à toutes boissons.
  • Relevez vos pièces de résistance. Les épicuriens savent que le goût frais et unique de la canneberge se marie bien avec tout, du gibier au poulet en passant par le poisson, les fruits de mer...
  • Il y a des classiques qui ne se démodent jamais : les raisins secs se remplacent volontiers par des canneberges dans vos biscuits préférés.
Laissez-vous inspirer par nos recettes >

Avantages et valeurs nutritives

Des études démontrent que ces petites baies sont également remplies de bienfaits naturels et impressionnants. En plus d'être faibles en calories, elles contiennent un puissant antibactérien, des antioxydants et des vitamines. De plus, elles ne renferment aucun agent de conservation, ni saveurs artificielles ni additifs malsains.

Des vitamines et fibres

Véritable superaliment, la canneberge contient aussi du potassium, de la vitamine C et le double de la quantité de fibre d’une pomme.

Riches en antioxydants

Les puissants antioxydants qu'elles contiennent neutralisent les radicaux libres du corps et aident à prévenir les maladies cardiovasculaires, certains cancers, infections et désordres liés au vieillissement. Contenant 9 fois plus d’antioxydant que le brocoli, c’est aussi le 2e fruit en contenant le plus, après le bleuet.

Un antibactérien pour la santé dentaire

Des études cliniques rapportent qu’un rince-bouche à la canneberge diminue la croissance des bactéries dans la salive causant la plaque dentaire, les caries et les maladies des gencives.

En savoir plus >

Un peu d'histoire...

L’éminente histoire de la culture de la canneberge remonte à bien longtemps. Autrefois, chez les peuples autochtones, elle était autant utilisée médicalement que dégustée lors de cérémonies officielles. Les Iroquois l’appelaient « atoca », et elle est encore souvent appelée ainsi au Québec.

Henry Hall, un vétéran de la révolution américaine, fut le premier, en 1816, à planter et cultiver un champ de canneberges commerciales. Aujourd’hui, la canneberge est cultivée sur près 58 000 acres (23 470 hectares) à travers le Canada, le nord des États-Unis et le Chili.

Comment récolte-t-on les canneberges ?

Jusqu’aux années 60, les canneberges étaient cueillies à la main lors d’un processus lent et éreintant. Puis, on s’aperçut que grâce à ses cavités internes et sa peau imperméable, les canneberges pouvaient flotter. Dès lors, les producteurs ont commencé à inonder leur champ pour faciliter les récoltes. À l’aide de batteuses munies de rouleaux, on agite délicatement les arbustes afin d’en détacher les fruits. Ainsi séparées de leur tige, les canneberges flottent et, selon la direction du vent, sont amenées à une extrémité du bassin. Ensuite, on les recueille en utilisant des pompes et on les achemine en camion vers le centre de transformation. Une fois la récolte terminée, l’eau est redirigée vers un autre champ prêt pour la récolte ou dans un réservoir pour usage futur.